Il y a une semaine et un jour très exactement, je fêtais mes 29 ans. Un âge que j’appréhendais un peu, mon esprit étant resté coincé à 24-25 ans tant ces dernières années sont passées à une vitesse folle. Vingt neuf, c’est aussi un chiffre assez symbolique, le dernier de la vingtaine, du bel âge comme certains se plaisent à dire… Mais contre toute attente, c’est excitée et de façon tout à fait assumée que j’ai soufflé mes bougies, comme si, enfin, je me sentais en harmonie avec mon âge. Tant de raisons qui font qu’aujourd’hui, j’ai décidé de rendre cette année encore plus spéciale qu’elle ne l’est déjà, en bâtissant une to do list d’accomplissements, celle des choses à faire avant mes 30 ans.

Pourquoi ? Parce qu’on a tous des envies et des projets qui nous tiennent à coeur à un moment donné dans nos vies, mais par manque de temps ou par peur, on ne les réalise souvent jamais. Pourtant, nous n’avons qu’une vie. Alors quelle meilleure occasion que de terminer une décennie et d’en commencer une autre en étant en phase avec soit-même et en ayant aucun regret quand le temps viendra de regarder en arrière… L’heure est venue de donner vie aux « je rêverais de faire ça », tant que la liberté, l’énergie et la fougue nous habite. L’heure est venue d’accomplir ses rêves et de croire en soit, avant 30 ans.

1. S’aventurer hors des sentiers battus –

Mes premières chaussures de randonnée, c’est à l’âge de deux ans que je les ai enfilé. Vingt sept ans plus tard, je n’ai jamais fait de bivouac malgré ma passion pour la nature et les grands espaces sauvages. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui m’en manque, loin de là ! Alors avant mes 30 ans, en randonnée de plusieurs jours je partirais ! L’occasion de se perdre loin de la civilisation et de se reconnecter avec soit-même et le monde qui nous entoure…

2. Mettre ses valeurs à profit –

Lorsque le sujet de mon veganisme est abordé, beaucoup déclarent que je suis une « vegan cool ». Effectivement, je pars du principe qu’en 2017, chacun est en mesure de prendre ses propres décisions en s’éduquant sur le sujet, que ce soit en ouvrant un livre ou en regardant un documentaire. Cependant, partager des infos sur mon blog ou au fil d’échanges constructifs ne me suffit plus et ne suffit tout simplement pas à la cause qui me tient tant à coeur. Cela fait un an environ que j’y pense, il est temps maintenant de faire plus que d’y penser, avant mes 30 ans, j’ai pour objectif de me lancer dans l’activisme en participant à quelques opérations militantes.

3. Affronter ses peurs –

Quelque chose de terrifiant mais qui m’a toujours attiré : le saut à l’élastique. Plus l’on grandit, plus l’on vieillit, plus nos peurs s’accroissent. Sauter à l’élastique m’a toujours attiré, mais par manque d’occasion et certainement par peur, je ne l’ai jamais fait. Deadline : 18 novembre 2018.

4. Sortir de sa zone de confort –

Cela fait plus six ans maintenant que le voyage et l’expatriation font pas de ma vie. Pourtant, je me suis toujours cantonnée à des régions guère exotiques, bien que culturellement très différentes. L’heure est donc venue de partir vers une destination qui m’est totalement inconnue, où l’on ne parle ni français ni anglais.

5. Prendre soin de son corps et de son esprit –

Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de m’essayer à l’escalade de bloc à Seattle. Une activité que j’aimerais pratiquer depuis longtemps en club et de façon régulière, tout comme le yoga et le surf (surtout quand on vient d’une région où des surfeurs du monde entier viennent s’essayer à la vague locale…). Alors certes, surfer à Montréal risque d’être quelque peu compliqué, mais pour ce qui est du yoga et de l’escalade, y a plus qu’à comme on dit !

6. Suivre son instinct –

Depuis aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été émerveillé par les Volkswagen Combi. Une admiration qui s’explique par son look rétro et totalement unique, mais aussi et surtout par le mouvement et le style de vie qu’inspire ce type de véhicule ; la liberté de la vie sur la route, l’évasion du quotidien, le retour à une vie nomade comme la pratiquait nos ancêtres (le van en moins)… Voilà certainement le plus gros projet de cette année à venir, peut-être même l’un des plus gros de ma vie. Vous l’aurez compris, avant mes 30 ans, je souhaite m’acheter un van & prendre la route !

357. Il me reste 357 jours pour accomplir cette to do list de projets, d’envies, de challenges et de rêves. Une to do list pensée dans le but de prendre soin de moi et d’affirmer qui je suis. En partant sillonner les routes à bord de mon van, en pratiquant du yoga tous les jours, en grimpant des murs hauts de 15 mètres, en affirmant mes valeurs et en sortant de ma zone de confort, il y a de fortes chances pour que je prenne confiance en moi, que j’affirme qui je suis et que je commence cette nouvelle décennie en étant la personne la plus épanouie qu’il soit. Et vous, vous feriez quoi ?

À noter : chaque point de cette to do list fera l’objet d’un article et/ou d’une vidéo. En d’autres termes, ça va pas mal bouger ces 12 prochains mois, stay tuned !

À très vite folks !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.